QU’EST-CE QUE LE SEPSIS ?

Le sepsis est une urgence médicale requérant d’être identifiée et traitée immédiatement

Le sepsis est l’une des premières causes de mortalité au monde. Il s’agit d’une maladie potentiellement mortelle causée par une réponse dérégulée de l’hôte à une infection, pouvant conduire au dysfonctionnement de plusieurs organes, à un choc septique, voire au décès1. Chaque heure compte avec le sepsis. C’est une urgence médicale qui requiert d’être diagnostiquée immédiatement, car tout délai de traitement peut réduire les chances de survie de manière dramatique2.

Malheureusement, la norme de soins actuelle conduit souvent à un diagnostic trop tardif

Les signes et symptômes avant-coureurs du sepsis, comme la fièvre, les frissons, les nausées, la fatigue, les douleurs, etc. sont génériques et non spécifiques, compliquant fortement la différenciation d’un sepsis des autres maladies.

Cependant, les études montrent qu’une détection précoce d’un sepsis, associée à des interventions appropriées et en temps voulu, augmente la probabilité de survie.

La PSP (Pancreatic Stone Protein) est un marqueur précoce du sepsis

Figure 1. Augmentation schématisée de la concentration de PSP dans le sang pendant un sepsis

La PSP est une protéine produite par le pancréas et sécrété en réponse à un dysfonctionnement d’organe lié à un sepsis. La PSP a démontré une grande précision en tant que signe avant-coureur d’un sepsis, augmentant jusqu’à 3 jours avant l’apparition de signes et de symptômes cliniques manifestes3. Abionic a assemblé une plate-forme de diagnostic in vitro ultra-rapide basée sur la nanofluidique et le biomarqueur PSP pour offrir un test unique pour la détection la plus précoce et immédiate d’un sepsis.4 Sa disponibilité au chevet du patient avec l’appareil abioSCOPE® permettra l’initiation de traitements optimaux en temps voulu, grâce à une identification plus précise d’un sepsis.

Écoutez les experts : comment la PSP (Pancreatic Stone Protein) peut-elle permettre une détection précoce d’un sepsis chez les patients gravement malades ?

 

Curieux d’en savoir plus ? Découvrez comment plusieurs études cliniques ont démontré les bénéfices de la PSP.

 

FAQ

Les signes et symptômes avant-coureurs du sepsis ne sont généralement pas suffisamment spécifiques pour permettre une identification précoce, lui permettant ainsi d’évoluer rapidement en choc septique lorsqu’il n’est pas diagnostiqué. Pour chaque heure passée sans administration d’une antibiothérapie adaptée au patient, les chances de survie baissent de 8 % 2.

La PSP augmente rapidement dans le sang jusqu’à 72 h avant le diagnostic clinique de sepsis, servant de signal d’alarme pour déclencher une réaction des médecins. Outre la valeur de diagnostic du biomarqueur PSP pour le sepsis, sa disponibilité d’utilisation, 24 h/24, 7 j/7, au chevet du patient offre une opportunité supplémentaire de surveiller étroitement les patients présentant un risque de sepsis.

Le test PSP, utilisé conjointement avec une évaluation clinique complète du patient, favorise la détection précoce d’un sepsis nosocomial chez l’adulte. Savoir de manière précoce qu’un patient est susceptible de développer un sepsis peut conduire à une prise en charge du patient plus étroite et plus adaptée et aider à éviter des complications sévères, voire le décès.

La PSP est recommandée comme aide dans le diagnostic précoce d’un sepsis chez les adultes gravement malades avec une suspicion de sepsis ou présentant un risque d’en développer un. Des mesures en série prises quotidiennement peuvent permettre la détection précoce de changements aigus dans la concentration de PSP dans le sang

Le test doit être effectué immédiatement après le prélèvement de sang (recommandé), mais reste stable jusqu’à 4 h après le prélèvement lorsqu’il est conservé à température ambiante ou réfrigéré.

Références

1. Singer, M. et al. The Third International Consensus Definitions for Sepsis and Septic Shock (Sepsis-3). JAMA 315, 801 (2016). 2. Kumar, A. et al. Duration of hypotension before initiation of effective antimicrobial therapy is the critical determinant of survival in human septic shock*: Critical Care Medicine 34, 1589–1596 (2006). 3. Pugin, J., Eggimann, P. & François, B. Serial measurement of pancreatic stone protein for the early detection of sepsis in intensive care unit patients: a prospective multicentric study. 25, (2021).