/, Sepsis/Sepsis : Abionic prêt à améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients à risque de développer un sepsis.

Sepsis : Abionic prêt à améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients à risque de développer un sepsis.

Journée mondiale du sepsis 2017 – Abionic prêt à améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients à risque de développer un sepsis.

• La journée mondiale du sepsis a lieu partout dans le monde le 13 Septembre 2017.
• La résistance aux antibiotiques est une des plus grandes menaces pour la santé publique.
• Sans adaptation précise du traitement antibiotique, le futur de la prise en charge du sepsis s’annonce alarmant.
• Le test PSP sur l’abioSCOPE est marqué CE et sera disponible pour la vente en Europe fin 2018. Il aidera à identifier les patients à risque de sepsis dans les unités d’urgences et les soins intensifs.

Lausanne, Suisse, le 13 Septembre 2017

Aujourd’hui est la Journée mondiale du sepsis – depuis l’année dernière, les choses ont beaucoup changé. La 70ème Assemblée Mondiale de la Santé a approuvé une résolution sur le sepsis, l’amenant ainsi au stade de véritable priorité dans le domaine de la santé. Elle a enjoint tous les pays à adopter des mesures destinées à la prévention, au diagnostic et à la prise en charge du sepsis. Par ailleurs, de nombreuses campagnes nationales ont été mises en place, telles que la campagne nationale de sensibilisation au sepsis du Center for Disease Control and Prevention (CDC) aux Etats Unis, ou encore les directives officielles du National Institute for Health & Care Excellence (NICE) au Royaume Uni. La répercussion directe d’un tel engagement de la part de ces organisations de santé a été la mise en œuvre de nombreuses initiatives visant à améliorer l’appréhension de ce phénomène dans les hôpitaux. Ces initiatives contribuent activement à réduire l’impact du sepsis.

En parallèle, le test le plus rapide au monde pour l’aide au diagnostic du sepsis a été développé par Abionic, qui soutient l’Alliance mondiale du sepsis (Global Sepsis Alliance, GSA).

Le sepsis demeure un tueur redoutable. Les décès qui lui sont attribués sont plus nombreux que ceux dus au cancer du sein, de la prostate, et des attaques cardiaques réunis, et cela malgré le fait qu’il soit évitable.

De plus, un autre facteur vient potentiellement augmenter les fréquences de sepsis : la résistance croissante aux antibiotiques.

En effet, comme le déclare le Prof. Dr. Didier Pittet, Directeur du Service Prévention et Contrôle de l’Infection aux HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève), et du Centre de Collaboration pour la Sécurité du Patient de l’Organisation Mondiale de la Santé, la résistance aux antibiotiques est devenue une « pandémie silencieuse ». La menace sous-jacente est claire : les infections bénignes d’aujourd’hui pourraient être fatales demain.

La croissance des infections résistantes aux médicaments alourdit la tâche des cliniciens, qui d’une part doivent s’assurer que les complications des infections ne dégénèrent pas en sepsis, et d’une autre part, doivent utiliser le traitement antibiotique uniquement lorsqu’il est essentiel. Ainsi, un recours rationnel et adapté aux antibiotiques est crucial afin d’éviter l’apparition et la prolifération de pathogènes résistants. Les outils manquent aujourd’hui pour faciliter la tâche des cliniciens.

Le test d’Abionic aidera à l’identification des patients à risque de sepsis, directement en soins d’urgence, s’assurant qu’uniquement les patients qui ont réellement besoin d’un traitement antibiotique se le voient administrés, et cela, immédiatement. En outre, placé en unité de soins intensifs, le test permettra aux cliniciens un suivit efficace – guidant l’antibiothérapie – afin d’assurer un usage et un dosage optimisé d’antibiotiques pour chaque patient. En plaçant le test d’Abionic à la fois en unité de soins intensifs, et en service d’urgence, des vies pourront être sauvées, grâce à l’identification précoce du sepsis, et grâce à une prise en charge optimisée – combattant le sepsis sur deux fronts.

« Nous sommes fiers de faire partie de l’Alliance Mondiale du Sepsis, et de contribuer à la sensibilisation du public à travers le monde. L’abioSCOPE et son test marqué CE, basé sur la PSP (Pancreatic Stone Proteine) permet un suivi en temps réel au chevet des patients à risque. Nous sommes extrêmement enthousiastes aux vues de nos premiers résultats, et sommes confiants que notre ambitieux programme clinique, soutenu par les principaux leaders d’opinion dans le domaine du sepsis, viendra confirmer les résultats positifs déjà obtenus : l’utilisation de ce biomarqueur sur l’abioSCOPE est conçue pour considérablement alléger le fardeau du sepsis » déclare Fabien Rebeaud, directeur scientifique chez Abionic.

Pour l’année à venir, il est essentiel de poursuivre l’action engagée : continuer la sensibilisation de ces problèmes, que ce soit du côté humain, économique ou médical, à travers le monde et s’assurer que tout un chacun puisse avoir accès à un traitement rapide et efficace. Cela sera atteint à travers l’implémentation des directives de l’OMS et une prise de conscience du côté des patients et des professionnels de santé.

A propos d’Abionic

Abionic a développé et commercialisé l’abioSCOPE, une plateforme de diagnostic rapide au chevet du patient, qui permet d’améliorer le diagnostic médical. Ces tests, basés sur une nanotechnologie révolutionnaire, fourni aux professionnels de la santé des outils qui leur permettent de faire un diagnostic sur site à partir d’une seule goutte de sang. Une des premières applications développées sur l’abioSCOPE est le dépistage est le diagnostic d’allergies. Abionic commercialise déjà un test mesurant le taux total d’IgE du patient ainsi qu’un panel contenant les cinq principaux allergènes respiratoires.

Les produits d’Abionic, tel que l’abioSCOPE (le lecteur), les tests contenant les capteurs nanofluidiques et l’abioGUIDE (l’application mobile pour smartphones et tablettes) ont été développés et assemblés au sein de l’entreprise.

Fondée en 2010, Abionic a développé sa nanotechnologie au sein de l’Ecole Polytechnique de Lausanne (EPFL).

Pour plus d’informations, visitez www.abionic.com

Contacts : Dr. Nicolas Durand, CEO Abionic, +41 (0)21 353 33 80, info@abionic.com

Télécharger la version PDF

By |2017-10-02T17:27:48+00:00 mercredi, 13 septembre, 2017|Communiqué de presse, Sepsis|0 Comments