//Allergies : les bons gestes pour vivre avec

Allergies : les bons gestes pour vivre avec

Avec le mois de février arrivent les premiers pollens et donc les premières allergies. Le début d’une période délicate pour beaucoup d’entre nous souffrant d’allergies. Comment savoir à quoi l’on est allergique ? Quelles attitudes avoir ? Les réponses d’un allergologue.

Cyprès, aulne, peuplier ou encore saule sont de sorties. Voici le début de l’année et l’arrivée des pollens. Une période difficile qui concerne tous les allergiques jusqu’au mois d’octobre. Vous avez les yeux qui piquent, le nez qui coule et bien trop souvent vous éternuez régulièrement à cette période ? Alors vous faites sans doute partie des allergiques aux pollens.
Comment savoir si vous êtes allergiques ? Quelles précautions prendre pour limiter l’exposition aux pollens. Nous avons demandé au Docteur Agell, allergologue à Hyères, de livrer quelques précieux conseils.

  1. Pour éviter une surexposition aux pollens, ventilez un peu moins votre intérieur que d’ordinaire ;
  2. Lavez-vous la tête avant de vous coucher ;
  3. Etalez votre linge à l’intérieur. Le pollen a en effet tendance à s’accrocher à vos cheveux et à vos draps ;
  4. Nettoyez-vous les yeux et le nez avec du sérum physiologique dès les premiers symptômes ;
  5. Utilisez des mouchoirs à usage unique ;
  6. Equipez ou changez régulièrement les filtres à pollens des climatisations ;
  7. Evitez de vous promener dans les espaces verts ;
  8. Evitez aussi de planter dans leur jardin des espèces allergisantes et évitez les efforts en plein air en période de pollinisation
  9. Tenez compte des calendriers polliniques et renseignez-vous sur les pollens présents dans les régions où vous projetez de voyager ;
  10. Pensez au décalage climatique nord/sud (pollinisation plus précoce au sud) et au décalage d’altitude (pollinisation retardée en montagne. Les vacances à la montagne l’été sont donc déconseillées aux personnes allergiques aux graminées.

Les traitements

Il existe deux types de traitements:

  • Le traitement de fond, qui permet de réduire rapidement et durablement les symptômes. Il s’agit ici de désensibiliser le patient.
  • La prise d’antihistaminiques, qui soigne les symptômes de rhinites allergiques.

Le mode de détection
Pour détecter les allergies aux pollens, l’allergologue peut réaliser deux types de tests : des tests cutanés et/ou biologiques. Dans le premier cas, le médecin injecte dans la peau des extraits allergéniques. En cas d’hypersensibilité, la réaction est immédiate. On constate une rougeur – qui ressemble à une piqûre de moustique – dans les vingt minutes qui suivent. Dans le second cas, il s’agit de détecter si le patient présent des anticorps spécifiques à un pollen précis.

Source

2017-06-07T10:57:45+00:00