//Allergies: diversifier l’alimentation des enfants diminue les risques

Allergies: diversifier l’alimentation des enfants diminue les risques

Une nourriture variée permettrait d’apprendre au système immunitaire à reconnaître les nouveaux aliments et à limiter les risques d’allergies alimentaires.

Les enfants sont particulièrement sensibles aux allergies alimentaires. En cause : une alimentation trop peu variée, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Science par des chercheurs en immunologie de l’université de Pohang (Corée du Sud) et de l’institut d’allergologie et d’immunologie de La Jolla (Etats-Unis). Dans ces travaux, les chercheurs ont mis en évidence qu’une alimentation variée stimule certaines cellules intestinales qui empêchent le système immunitaire de réagir à de nouveaux aliments comme les fruits à coque, le lait, les œufs ou encore la farine de blé. Ces cellules sont en réalité des globules blancs particuliers, les cellules T, qui participent activement à la défense immunitaire de l’organisme. Lorsqu’elles sont suffisamment stimulées, elles “apprennent” à reconnaître les différents aliments et n’entrainent donc pas de réaction démesurée contre des aliments sans danger, ce qui est caractéristique des allergies. “Sans ces cellules, nous aurions une réaction immunitaire forte systématique aux molécules contenues dans la nourriture” a expliqué le docteur Charles Surh, co-auteur de l’étude, à l’agence de presse Relaxnews.

6 à 8% des enfants

Cette tolérance aux nouveaux aliments s’acquiert donc grâce à une alimentation variée, et ce dès le plus jeune âge, selon les chercheurs qui ont réalisé ces tests sur des souris nourries avec des protéines d’œuf. Les allergies alimentaires touchent 6 à 8% des enfants et 2 à 4% des adultes. Elles concernent principalement les œufs, le blé et les arachides. Elles entraînent un gonflement de la gorge, des rougeurs, des nausées voire des difficultés à respirer lorsque l’aliment à l’origine de l’allergie est avalé.

Source

2017-06-07T10:52:12+00:00